La première fois (d'Anydris) que j'ai eu la honte de ma vie

Publié le par fcrank

Certains, dont je ne suis pas le dernier, sont à côté de leurs pompes le matin, ce qui peut générer de grosses hontes, à l'image de celle  d'Anydris 

Blog_anydris Je ne me souviens pas de ma toute première honte, je vais donc raconter la plus récente, la plus marquante surtout.

Ce jour là, comme tous les jours, le réveil sonne à 6h45. J'avais dû passer une sâcrée mauvaise nuit car j'ai eu un mal fou à me tirer du lit. Du coup, j'étais à la bourre. C'est pas le jour où je peux me permettre un retard, j'ai un rendez-vous super important dès 8h00 avec des gens super hauts placés. Bref, j'accélère un peu, j'avale un café, je m'habille. Au moment de partir, dans l'entrée de mon appartement, je me chope dans le meuble à chaussures deux pompes que j'enfile dans le couloir, dans le noir, car je n'avais pas appuyé sur la minuterie. Ouf, je suis à peu près à l'heure.

Je fais mes 40 bornes qui me séparent de mon boulot. Je me gare, j'arrive dans le lycée ( je suis prof ). Je traverse le hall une fois, deux fois, je salue les élèves en attendant mon rendez-vous. Je resors sur le parking me griller une clope et pour attendre mon rendez-vous. Je croise ma collègue. On papote on papote... Puis d'un coup elle me demande : "c'est fait exprès ?" Heu... je ne comprends pas et je la fais répéter... Et là, elle fixe mes pieds et me demande : "tes chaussures, c'est fait exprès ?"...

Je regarde mes pieds, et là le sang me monte aux joues. J'ai une pompe noire et une pompe marron clair. Totalement déparaillées. Et, oh mon Dieu, j'ai croisé les élèves comme ça... C'est sûr, je suis mort. D'autres collègues arrivent, éclatent de rire. Et mon rendez-vous... Impossible, No way, je ne reçois pas la personne en question comme ça. J'envoie ma collègue aux ateliers du lycée avec pour consigne de me ramener des chaussures de sécurité (c'est un peu comme les doc marteen's... c'est mieux que rien !)... Elle revient bredouille. Je passe des coups de fil. Personne ne chausse du 43 ou quoi ? Pendant ce temps là, je suis à la porte du bahut et tous les profs que je croise éclatent de rire... Oh non, voilà le Proviseur... La honte... Heureusement il a le sens de l'humour.

J'ai pris la décision d'arriver en retard à mon rendez-vous. J'ai inventé un accident sur la route pour me justifier.

On m'en parle encore de mes chaussures et certains collègues viennent dans mon bureau seulement pour vérifier comment je suis habillé...

Anyone else pour raconter sa honte ? parce que je vais partir en vacances et je ne suis pas sûr de pouvoir alimenter mon blog donc en fait ça me rendrait service ;-)

Commenter cet article

Nanaimo 03/08/2007 19:18

Il est pas mal ton concept de première honte mais ce qui est rigolo c'est que finalement personne ne raconte sa première honte. Fort, très fort.

fcrank 03/08/2007 14:16

c'est marrant je m'y attendais un peu... ;-)

les tamaris 03/08/2007 14:01

et c'est à moi qu'on parle de service minimum...