La première fois que j'ai la tête dans le cul chez le coiffeur

Publié le par fcrank

J'espère que vous n'avez pas lu le titre trop rapidement : j'ai bien écrit "chez le coiffeur" et non "du coiffeur".

Ces précautions prises, je peux vous narrer mon anecdote, révélatrice des étincelles que peut provoquer ma vivacité d'esprit lorsque je manque de sommeil.

Vous aurez remarqué que ce n'est pas la première fois que je vous raconte l'une de mes aventures palpitantes chez le coiffeur. Souvenez-vous de l'haleine délicieusement mentholée de ma crinière ou de ma rencontre avec une actrice de Plus belle la vie.

Aujourd'hui, c'est justement le coiffeur de l'actrice en question qui m'a coupé les cheveux, le titulaire habituel de la charge - le détenteur privilégié de la fonction, devrais-je plutôt dire -, n'ayant plus de case pour moi dans son agenda.

Mon coiffeur du jour est très bavard - du moins pose-t-il beaucoup de questions, sur lesquelles je rebondis, autant par politesse que pour éviter d'avoir à parler, par de recurrents "et toi ?".

Ainsi :

"- Alors les fêtes ça s'est bien passé ? tu as fait quoi ?"

"- Bah j'ai fait ça en famille sur Paris, ET TOI ?"

Ou encore :

"- Tu habites dans le quartier ?"

"- Oui, dans la rue, même, ET TOI ?"

Et même :

"- Et ton copain, il fait quoi dans la vie ?"

" - (...) [j'ai donné la bonne réponse mais je maintiens la confidentialité ici], ET TOI ?"

Et puis, tête dans le cul, oblige, ça a fini par donner ça :

"- Et tu fais quoi dans la vie au fait ?"

" - (...), ET TOI ?"

"- Ben moi je suis coiffeur"

(putain, quel con je fais parfois...)

Coiffeur

Commenter cet article

titiparis 11/10/2009 22:29

Très bon.. et rassurant !!
Il m'arrive de répondre "vous aussi" aux hotesses qui me souhaitent bon voyage...

gilda 05/02/2008 21:11

Si ça peut te consoler, celle-là aux écrivains on la leur fait souvent (et de la part de personnes en pleine forme)
http://chantalpelletier.hautetfort.com/archive/2008/01/10/livre-et-lire.html

Simone Dugomier 24/01/2008 14:47

Moi j'ai tenu pendant près de 45 ans un salon de coiffure. Bah je peux vous dire que ce n'est pas tous les jours marrant de faire la conversation aux cliente)s.

Guillaume 18/01/2008 22:39

"Je préfère que le coiffeur parle peu
Je préfère qu'il se concentr' sur mes ch'veux"

Les clients, ça peut être galère aussi, hein ;-)

fcrank 18/01/2008 20:47

ditom> j'ai pas droit de le répéter, c'est confidentiel aussi
jéremy> et toi ?!
l'éléphant> t'es un ours en fait
sameplayer> et c'est où la place du merlan ?
brice> il fait plus pédé que communiste mon coiffeur
artypopo> j'ai fait une erreur de frappe en tapant ton nom, finalement je la laisse ça m'amuse :-)
thiérit> euh non c'est pour préserver l'avenir ! (non non non)